Quelles sont les assurances obligatoires pour un prêt immobilier ?

La plupart des établissements financiers requièrent que l’on souscrive à des assurances pour contracter un prêt immobilier. Ceci est une démarche qui permet de se protéger en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi. Alors, quelles sont les assurances obligatoires pour avoir un prêt immobilier ?

Décès-invalidité : Une assurance obligatoire

La garantie décès-invalidité est une assurance nécessaire et obligatoire si vous envisagez contracter un crédit immobilier auprès d’une banque. Si vous souhaitez avoir plus d’infos, tout est publié ici. En effet, quand bien même cette garantie n’est pas une obligation vis-à-vis de la loi, toutefois elle demeure un incontournable en ce qui concerne l’assurance crédit immobilier.

Tel que son nom l’indique, ce type d’assurance vous couvre en cas de décès ou d’invalidité. Ce qui peut ne pas vous permettre d’exercer convenablement votre activité professionnelle. Du coup, il va s’en dire que vous ne percevrez plus de revenus. L’assurance décès-invalidité est une garantie impérative si vous souhaitez rassurer la banque. De plus, c’est une garantie qui protège les membres de votre famille. Par exemple, s’il arrivait que vous décédiez ou que vous souffrez d’une invalidité, c’est votre assureur qui vous substituera pour effectuer le remboursement à votre place. La charge ne pèsera donc pas sur un ou les membres de votre famille.

Perte d’emploi : Une assurance fortement recommandée

L’assurance chômage ou perte d’emploi, certes n’est pas un incontournable comme l’assurance décès-invalidité, mais elle est très conseillée. Si vous voulez contracter un prêt immobilier, vous devez souscrire à ce type de contrat pour donner du poids à votre dossier. Il est vrai que la banque peut accepter de vous concéder le crédit quand bien même vous ne disposez pas d’une telle assurance.

Mais le mieux est de l’avoir pour vous protéger des éventuelles situations de perte d’emploi. S’il venait à ce que vous perdiez votre boulot, c’est votre assureur qui se chargera de procéder au remboursement. Cependant, il convient de noter que cette assurance ne vous couvre pas si vous démissionnez ou si votre CDD arrive à terme.