Comment réussir l’entretien de sa piscine en bois ?

La grande majorité des accidents survenus dans une piscine, est due au fait que très peu de personnes réussissent l’entretien de leur piscine. Pour que le nettoyage soit donc efficace, il est essentiel de savoir quels comportements adoptés vis-à-vis de sa piscine. Voici quelques conseils pour vous aider à réussir  l’entretien de votre piscine en bois.

Protéger efficacement la surface

Pour réussir l’entretien de votre piscine et lui garantir une bonne résistance contre toute forme de dégradation par voie naturelle, vous devez d’abord assurer la protection de sa surface. Pour ce faire, vous devez appliquer avec soin sur toutes les parties de votre piscine, le mélange d’huile de lin et d’essence de térébenthine  afin que votre bois ne pourrisse pas et ne se détériore à la rencontre de l’humidité. Au nombre des méthodes d’entretiens piscine les plus utilisées, cette pratique est la plus recommandée  parce qu’elle offre des résultats efficaces et assure la clarté des bois. De plus elle est peu coûteuse et présente l’avantage d’être écologique.

Prévenir la formation de moisissure

Votre piscine résistera à l’épreuve du temps et gardera son aspect scintillant, si vous lui évitez  l’attaque des moisissures. C’est un point très sensible parce que la formation de moisissure peut avoir des effets indésirables sur votre santé. D’où la nécessité, de garder la piscine toujours au sec, nettoyer périodiquement ses contours,  éviter les fuites et d’adopter un mode de vie réduisant au maximum l’humidité à l’intérieur.

Traiter l’eau de sa piscine

En matière de nettoyage d’eau, le chlore reste la solution la plus indiquée pour traiter et débarrasser l’eau de saleté. Toutefois, si vous ne supportez pas l’odeur du chlore, vous pouvez faire recours au brome qui lui présente l’avantage de ne pas irriter la peau. Vous pouvez également faire recours au sel, et aux ultra-violets et aux oxygènes actifs. Il n’existe pas de meilleur traitement pour eau. Toutefois, pour son bien-être,  il faut choisir le traitement qui s’adapte à son hygiène de vie.